Julie-Vanille Montaurier

suit Julie-Vanille Montaurier, gilet Les femmes de Souf

GI: Salut! Est-ce que tu peux dire quelques mots sur toi, d’où tu viens et  comment tu es parvenu à devenir jeune créateur aujourd’hui?

JVM: Je suis Julie-Vanille Montaurier, je suis née en Avignon en France et j’ai grandi vers Montpellier dans le Sud de la France. J’ai effectué un Baccalauréat Littéraire arts plastiques et cinéma audiovisuel. Ensuite, j’ai fait une année à la classe préparatoire des Beaux Arts de Lyon. Je suis arrivée par hasard… L’école m’a plu, je ne connaissais pas la ville, du coup je me suis lancée. Et au final j’ai passé mon Bachelor en design de mode avec Ying Gao et j’ai poursuivi mon Master avec Bertrand Marechal.

GI: As-tu des influences et des modèles parmi les grands couturiers de la mode? Lequel est ton préféré?

JVM: Question difficile. Je m’inspire beaucoup des arts, des photographes. Je dirais Yves Saint Laurent, mais c’est plus une histoire de famille avec le jardin Majorelle, que de couturier 🙂

body Julie-Vanille Montaurier, suit transparent Justine Chanal

GI: Peux-tu nous parler un peu de tes collections? 

JVM: Mes collections passent surtout par la matière. C’est un peu avec le textile que j’exprime ma vision, mon positionnement sur les thèmes que j’aborde. Je m’inspire beaucoup de l’actualité qui m’entoure et aussi je l’avoue des animaux.

GI: Quels noms tu as choisi pour tes collection, qu’est-ce que ça évoque pour toi, quels rapports avec les vêtements as-tu?

JVM: Ma collection de bachelor se nomme : -33°c sous le soleil de midi, c’était une histoire de glacier, d’éphémère et de corrélation entre l’humain, l’animal et la nature aléatoire.

Ma collection de master se nomme: RDV_8h30 TOUS LES LUNDIS, car pour cette collection j’ai beaucoup travaillé sur la répétition, tous mes rendez-vous avec mon tuteur étaient le lundi matin 8h30. Comme un programme sportif et cette collection a été difficile comme une étape sportive.

suit Julie-Vanille Montaurier

GI: Comment as-tu conçu tes collections, quel a été ton point de départ ou tes inspirations?

JVM: Mes collections débutent souvent d’une sensation de toucher. Les poils, la peau, l’humain, l’animal. Mais aussi par des expériences, de chimie ou des produits de bricolage. Et en écoutant du Eminem, Rihanna … 🙂

GI: Comment travailles-tu?

JVM: Je travaille assez à l’instinct, je fais de la patouille. Beaucoup de recherches, j’ai beaucoup de mal à prendre des décisions et à poser les choses. Du coup je suis souvent dans un processus de recherche je mets rarement un point final à une collection.

pants Julie-Vanille Montaurier, sweater Flore Girard de Langlade

GI: Est-ce que être le créateur des vêtements est facile?Ou au contraire c’est difficile?

JVM: Je ne sais pas, comme tout métier ce n’est pas facile.

GI: Tes collections te prennent beaucoup de temps?

JVM: Les collections prennent du temps mais on travaille souvent sur des courtes périodes (6 mois même pas) mais c’est un processus long, nous faisons des grosses journées et des semaines sans weekend.

GI: Tu participes souvent aux événements de mode pour te faire connaître?

JVM: Je sors à peine de l’école mais je participe à des concours, j’ai été contacté pour des publications… Et je suis assez active sur les réseaux notamment Instagram.

GI: Quels sont tes futurs projets? 

JVM: Pour le moment je suis en stage jusqu’au avril chez Saint Laurent au studio cuir, ensuite je pense encore faire un stage pour enrichir mes expériences. J’ai le projet de monter ma marque mais cela ce n’est pas pour maintenant. Pour l’instant, c’est stage, puis embauche et aussi voyager pour me nourrir du monde qui m’entoure.